La signature électronique : un moyen de garantir l’intégrité d’un document

L’eIDAS du 23 juillet 2014 régit l’identification électronique et les services de confiance. Son objectif est de contourner les obstacles au fonctionnement du marché et aux formalités administratives transfrontières. Il occasionne la confiance lors des transactions en ligne. Il renforce aussi la sécurité juridique des prestataires de services et des utilisateurs.

Signature électronique : qu’est-ce que c’est ?

La signature électronique est une donnée numérique à joindre aux documents digitaux. Les parafes manuscrits scannés, les identifications biométriques comme la reconnaissance vocale ou les empreintes digitales et les codes des cartes bancaires en font partie.

La signature électronique simple concerne les pièces d’identité du signataire liées à une paire de clés cryptographiques.

Elle est classée comme avancée si elle se lie au signataire de manière claire et permet son identification.   Elle entre dans cette catégorie si elle a été créée à l’aide d’un outil dont le signataire contrôle exclusivement. Donc, les modifications ultérieures se détectent facilement. Sa création nécessite la création d’un certificat.

Selon l’art.3 §12 du règlement eIDAS, elle est « qualifiée » si elle remplit la condition « avancée » et a été créée sur un outil certifié.

Pourquoi opter pour la signature électronique ?

À l’ère du numérique, il devient essentiel de garantir l’authenticité d’un dossier bancaire, d’un contrat, etc. sur le web. La signature électronique permet de garantir l’intégrité d’un document. Ainsi, les transactions s’effectuent facilement et les déplacements sont de moins en moins fréquents. Grâce à elle, l’envoi de factures, de contrats, etc. s’effectue facilement et en toute sécurité. Vous n’êtes pas obligée de faxer ou de scanner des papiers manuscrits. Les outils actuels permettent de prévenir les tentatives de falsifications. Pour obtenir par exemple un identifiant numérique, vous devez prouver votre identité. Vous aurez ainsi un code PIN avec un certificat numérique. Il suffit de les utiliser comme identifiants pour signer un document.

Les avantages de la signature numérique

Aujourd’hui, la signature électronique garantit la sécurité des échanges en ligne par rapport à la manuscrite. Son procédé cryptographique asymétrique et l’empreinte numérique augmentent son niveau de sûreté.

Elle permet aussi de fluidifier les échanges au sein d’une entreprise et la communication avec les partenaires. Par exemple, lors d’une réunion avec un nombre important de collaborateurs, l’émargement classique prend beaucoup de temps. Grâce au nouveau dispositif, vous n’avez qu’à envoyer les documents et les concernés les retournent avec une signature apposée.

Elle permet aussi de réduire les dépenses allouées au fonctionnement. Les coûts liés à l’impression, à l’acheminement et à l’archivage de documents diminuent énormément. 

Acheter une imprimante 3D professionnelle
La conception assistée par ordinateur