Les différents types d’emballages et de caisses en bois

caisses en bois

Outre le véhicule de transport, le port de matériel et de produit d’exportation passe par les l’utilisation des casses et emballages. Ces derniers assurent le rôle de protecteur tout au long du parcours. En leurs absences, la livraison des colis n’est pas garantie du lieu de départ à l’arrivée.         

Types d’emballage : en papier, en carton, en plastique…

Les emballages se déclinent en plusieurs types afin de répondre à différents usages. Le plus courant concerne les modèles en papier servant à couvrir les petits objets : ustensiles de cuisine. Avec une durabilité très limitée, ils sont jetables pour ensuite être recyclés. En fait, ces dernières ne résistent pas ni à l’humidité ni au feu.

Dans le même registre, il y a les cartons qui sont davantage plus robustes et plus épais. Ledit fabricant emballage industriel en fournit pour encaster les colis : appareils électroménagers ou numériques, produits alimentaires, etc.         

On peut retrouver aussi les grands classiques, dont les emballages en plastiques : sachets, sous vide, thermoformés. Généralement plus fin que les précédents exemplaires, il est imperméable et protège contre la poussière, le froid et l’humidité. Même si leur multiplication pollue l’environnement, le monde de l’agroalimentaire continue d’en profiter jusqu’à ce jour. Ces accessoires entrent en contact direct avec la nourriture (cuites ou crues) comme la viande, les fruits, les légumes, les boissons, etc.   

Entre autres, vous pouvez aussi tomber sur les emballages faits à partir de bois, de métal, d’aluminium ou de verres. Ces derniers offrent une meilleure protection contre les chocs. Cependant, ils ont tendance à coûter plus cher que ses semblables. Pour plus d’informations sur les caisses en bois, caisserie-cbm.fr est une référence en la matière.

Types de caisses en bois : caisse, berceau palette, caisse navette

Un emballage caisse bois est dédié pour sécuriser les produits de l’exportation. Il passe souvent par voie maritime, aérienne et parfois terrestre. En ce qui concerne sa forme, l’apparence la plus courante est le parallélépipède rectangle. Elle ressemble de près à une valise à main. Il y a aussi la forme classique qui embrasse le cubique. Cette fois-ci, toutes les surfaces font la même dimension : longueur, largeur ainsi que la hauteur. Comme remarque, ces deux exemplaires peuvent s’apparenter avec des côtés pleins ou espacés.  

À son tour la caisse navette en bois est un peu différent de ces derniers. Elle est exclusivement conçue pour encastrer les objets de forme cylindrique. C’est pourquoi sa partie intérieure prend est creuse suivant la forme d’un cercle. Pour s’en servir, il faut empiler plusieurs de ces cageots pour couvrir toute la hauteur du produit. Bref, c’est ingénieux comme idée !            

Enfin, dans une usine de fabrication caisse bois ou sur le marché, on peut aussi dénicher les berceaux palette. Il s’agit en fait d’un bloc de bois dont le côté supérieur forme un demi-cercle creux. Cet accessoire permet de maintenir en place un élément à fond ovale ou arrondi. On s’en sert pour transporter des objets comme de gros tuyaux, des poteaux, des barils… en positions horizontales.     

Caisses en bois sur-mesures 

Pour s’offrir une caisserie répondant à des besoins spécifiques, il faut se tourner vers un expert en fabrication caisse bois. Peu importe la taille du produit, avec ou sans compartiments à l’intérieur, le spécialiste se charge de la réalisation. Une caisse de transport sur-mesure est souvent un exemplaire unique qui n’est pas à vendre sur le marché. Pour s’en procurer, vous allez devoir passer votre commande chez la bonne adresse.

Il s’agit ici d’entreprise à part entière qui conçoit des palettes et des cageots en bois suivant les moindres requêtes du client. Le design, les dimensions ainsi que le coût de la production varie en fonction de votre demande. Plus l’article est volumineux, plus le tarif augmente.

Prévention du risque incendie : Comment garantir la sécurité des personnes et des biens ?
La conception de carte électronique, un challenge pour les ingénieurs