Peut-on assurer la maintenance industrielle en cours de production ?

La maintenance est actuellement au cœur de toutes les activités industrielles et un enjeu majeur pour une productivité et une compétitivité d’une entreprise. Auparavant limitée à des simples opérations de dépannage ou de réparation de pannes, aujourd’hui, la maintenance industrielle est un domaine plus large dont les performances ont un impact considérable sur la productivité d’usines.

La maintenance industrielle: c’est quoi exactement?

La maintenance est généralement une activité qui comprend le maintien ou la remise d’un bien dans un état déterminé lui permettant de rendre un service déterminé. Cependant, ses méthodes, ses enjeux et les outils à disposition des professionnels sont encore souvent méconnus. Ces dernières années, grâce aux avancées technologiques et aux nouvelles solutions de gestion d’une maintenance, ces outils ont beaucoup évolué et peuvent désormais grandement faciliter le travail des équipes terrain en permettant à des décideurs d’améliorer leur prise de décision et leur organisation. La maintenance industrielle regroupe plus généralement des actions de dépannage, de réparation, de réglage, de révision, de contrôle et de vérification. Pour plus d’informations, cliquez sur industrie-distribution.com

Le rôle de maintenance

Les lieux de maintenance sont de plus en plus importants dans les activités et dans la productivité d’une entreprise. Les activités de la maintenance ne visent plus uniquement à réparer les équipements, mais également à prévoir les pannes. Grâce aux nouvelles technologies, surtout les capteurs électroniques et les nouvelles solutions, il est possible d’anticiper des pannes et d’intervenir avant qu’elles ne surviennent. La maintenance fonctionne en appliquant le célèbre adage selon lequel « mieux vaut prévenir que guérir ». L’entreprise de maintenance industrielle a donc pour but de maintenir en état de marche les outils de production en toute sécurité, en réduisant le coût de production. C’est une source d’optimisation voire de profit en réponse à des enjeux économiques croissants. De ce fait, le rôle du service maintenance est désormais plus large qu’auparavant, avec des managers et des techniciens impliqués dans des projets structurants devant intégrer de nombreux paramètres, tels que le coût et le délai, la sécurité, la qualité ou encore l’environnement.

Les différents types de la maintenance industrielle

Il existe 2 grands types de la maintenance industrielle : la maintenance corrective, pouvant être palliative ou thérapeutique ; la maintenance préventive, pouvant être systématique, conditionnelle ou prédictive. La maintenance corrective est un terme qui fait référence à une intervention sur une machine ou un équipement en cas de dysfonctionnement. Elle peut être palliative, quand il s’agit d’une solution temporaire pour permettre à l’appareil de continuer à remplir partiellement ou totalement la fonction souhaitée; curative quand l’appareil est définitivement réparé et aussi remis dans son état d’origine ou dans un état qui lui permet de fonctionner. La maintenance préventive est un type de maintenance qui consiste à intervenir sur une machinerie ou un équipement pour prévenir une panne avant qu’elle ne surgisse. 

Il existe 3 sous-types de maintenance préventive: la maintenance préventive systématique ; la maintenance conditionnelle; la maintenance prévisionnelle. La maintenance des systèmes est un type de maintenance préventive qui est le plus courant.  Celle-ci précise les interventions qui sont systématiquement mises en œuvre sur la base d’une durée ou d’une fréquence d’utilisation déterminée (durée de l’intervention, nombre d’exercices effectués, etc.). Pour la maintenance conditionnelle, les interventions sont basées sur des conditions mesurables. Par conséquent, il est effectué sur la base de relevés, de contrôles ou de mesures qui renseignent sur l’état de dégradation des équipements. La maintenance prévisionnelle est une forme de maintenance conditionnelle basée sur des prédictions déduites basées sur l’analyse et l’évaluation des paramètres de dégradation des actifs. Elle est basée sur l’attente de dépassement d’un seuil prédéfini qui fournit des informations sur l’état dégradé de l’équipement avant qu’une panne ne se produise.

Gravure laser sur verre : les machines et leurs caractéristiques
Pourquoi l’emboutissage profond est la technique de fabrication la plus utilisée pour les pièces métalliques ?